LES PREUX DE SASSOUN Samedi 22 avril 20h30 au Toboggan

Le Centre National de la mémoire arménienne est particulièrement fier de vous présenter  le dernier spectacle de la Compagnie Saté-Âtre que le Centre accueille en résidence depuis 2014.

Une lecture théâtralisée du premier chant avait eu lieu en décembre 2014. Aujourd’hui la Compagnie Saté-Âtre nous propose le spectacle abouti de cette épopée musicale arrivée au terme du processus de sa création.

 

«LES PREUX DE SASSOUN»

Une épopée populaire arménienne inscrite par l’UNESCO sur la liste représentative du Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité (5 décembre 2012)

« Je m’en vais dire un miséréré
Pour Dame Dzovinar ;
Je m’en vais dire un miséréré
Pour Sanassar et pour Balthazar
Je m’en vais dire un miséréré
Pour les parents de ceux qui me prêtent l’oreille…”
La naissance de l’Épopée «Les Preux de Sassoun»

Le peuple arménien a conservé de nombreuses légendes épiques mais l’Épopée «Les Preux de Sassoun» est la plus caractéristique, la plus expressive et la plus universelle.
Cette épopée raconte le destin des héros du Sassoun (région d’Arménie martyrisée pendant le génocide), à travers quatre époques différentes qui correspondent à chaque membre de la lignée. Le récit a été formé entre les VIII ème et X ème siècles. L’épopée a ensuite été élaborée et transmise depuis plus de mille ans par voie orale. Ce n’est qu’à partir du XIX ème siècle que les Arméniens ont décidé de rassembler le récit et de le transcrire. On trouve la 1ère trace écrite en 1870.
Cette épopée existe en plusieurs dialectes et idiomes arméniens et se présente sous forme de vers et de chansons traditionnelles arméniennes. L’épopée porte en elle, mythes et symboles, le merveilleux et le fantastique, l’humain et le surnaturel. Certains évènements dans le récit sont réellement apparentés à l’Histoire Arménienne.

L’Épopée « Les Preux de Sassoun » est répartie en quatre chants, chacun étant consacré à un héros d’une génération :
1er Chant – « SANASSAR & BALTHAZAR »
2ème Chant – « MEHER LE GRAND »
3ème Chant – « DAVID DE SASSOUN »
4ème Chant – « MEHER LE PETIT »
Le 3ème chant (David de Sassoun) est le plus populaire et a souvent donné son nom à l’ensemble du cycle. Les quatre chants pour chacune des générations des héros de l’épopée sont le reflet de cet imaginaire arménien, qui traduit et condense son identité, incarnée par sa lutte pour le droit à la vie et les conditions nécessaires pour assurer le bonheur de l’humanité.

L’Histoire…
Notre spectacle musical de l’Épopée Arménienne, commence par le récit du 1er chant, celui de « SANASSAR & BALTHAZAR » afin de raconter la naissance mystérieuse de deux frères géants qui fondèrent le Sassoun. Ensuite vient l’histoire de MEHER, le fils du Roi SANASSAR, surnommé MEHER le Grand ou MEHER le Lion, après avoir combattu et vaincu un lion. Suite à la mort de MEHER, son fils DAVID viendra lui succéder et délivrera définitivement le Sassoun des envahisseurs.
Amour, trahison, guerre, instinct de survie, sacrifice, exil, séparation et retrouvaille seront au cœur de notre épopée, aussi épique que contemporaine.

Un message de paix passe comme un fil rouge dans l’histoire ; un message essentiel dans notre monde en ces temps de déferlement de crainte, de haine et de colère.

« Labourez vos terres, élevez vos enfants, vivez en paix !
Ne reprenez plus jamais les armes, si ce n’est contre des envahisseurs !!
Aimez votre peuple !!! »

C’est le message identique porté par tous les rois qui se succèdent dans notre histoire.

Théâtre du Voyage pour un Dialogue Interculturel

Notre épopée musicale est un spectacle « ethnique » où le mariage de différentes cultures fait voyager le spectateur non seulement en Arménie mais aussi du Caucase, en Afrique aux pays de
l’Orient. C’est surtout un voyage dans le temps…
Il est surtout question de la conservation et de la transmission de la mémoire, du partage et de la découverte de la culture arménienne en passant de la parole au chant.
Le spectacle s’inscrit dans le principe du conte et dans la fidélité aux traditions par lesquelles l’épopée avait été présentée depuis des siècles (conter l’histoire à travers les vers et les chants). Les conteurs se transforment en personnages, les personnages en spectateurs.

Les comédiens-conteurs-musiciens-chanteurs transportent le spectateur dans un univers magique où chacun trouvera sa place. Les chansons et les mélodies sont tirées du répertoire traditionnel arménien, congolais et guadeloupéen. Une grande importance a été donnée à l’improvisation musicale pour la création du spectacle.
Nos artistes vous feront découvrir des instruments traditionnels venus des quatre coins du monde, ainsi que des éléments artistiques propres à leur culture d’origine.
Ce spectacle s’adresse à tout public à partir de 7 ans.

La durée du spectacle est de 1h30.

Tarif de 0 à 17 € (gratuit de 7 à 10 ans)

Billetterie: le Toboggan à Décines (04 72 93 30 14 / accueil@letoboggan.com )

 

LES PREUX DE SASSOUN – Cie Saté-Âtre

Distribution:

PALCY Raymonde (Martinique) : Comédienne

BIASSI BIASSI Robbas (Congo) : Comédien, Musicien (Flûtes, Balafon, Didjiridoo, Chant)

LOUIS Yannick dit ”Yao” (Guadeloupe) : Comédien, Musicien (Percus, Ngoni, Chant)

STEFANICA Léonard (France) : Comédien, Musicien (Violon)

GUEGAMIAN Lilith (Arménie) : Comédienne, Musicienne (Guitare, Chant)

KHACHATRYAN Saté (Arménie) : Metteur en scène, Scénographe, Comédienne, Musicienne (Percus, Chant)

EdMan Edgar (Arménie-France) : Costumes

TARTAROLI Jean (France) : Création Lumière & Décors

Lien Vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=VuhR1kpWCq0

CNMA